Chaîne YouTube professionnelle : 5 astuces pour réussir

Chaîne YouTube professionnelle : 5 astuces pour réussir

Avec la multiplication des vidéos sur le net, difficile d’échapper à YouTube ! Les chiffres sont d’ailleurs très clairs à ce sujet :

Vous l’aurez compris, il est plus que temps de créer la chaîne YouTube de votre entreprise ou de votre structure. Pour s’adresser à vos clients, qu’ils soient simples consommateurs ou des professionnels aguerris, la vidéo est le canal idéal. Mais comment s’y prendre ?

Voici nos 5 conseils pour vous engager dans un projet de chaîne vidéo sur le web :

 

1. Posez-vous les bonnes questions avant de vous lancer

Avant de créer votre chaîne YouTube, il faut élaborer une feuille de route précise, afin de savoir exactement où vous irez ! Pour ce faire, posez-vous ces 5 questions :

1. Quel est votre objectif ?

Vous ne publierez pas les mêmes vidéos selon que vous souhaitez mieux vendre un produit (ou un service) ou plutôt vous faire connaître. De cet objectif principal découleront les réponses aux autres questions.

Un point important : la durabilité de votre chaîne !
Elle doit traiter d’un sujet qui vous passionne mais, surtout, vous devez pouvoir l’alimenter régulièrement. Il faut, de fait, définir dès le départ le rythme auquel vous publierez vos vidéos, quitte à le revoir par la suite.

2. De quoi parleront vos vidéos ?

Il s’agit ici de déterminer le thème principal de votre chaîne. Si vous vendez des outils de bricolage par exemple, votre chaîne peut très bien contenir des vidéos de présentation de ces outils, tout comme des tutoriels pour les utiliser.

3. À qui s’adresseront-elles ?

Quelle sera votre cible, donc ? Ici, il ne sert à rien de réfléchir avec les traditionnelles catégories socio-professionnelles (CSP) car la logique sur les plateformes vidéo fonctionne en termes de communautés. Les membres abonnés à une chaîne YouTube sont en effet plus regroupés par centres d’intérêts que par tranche d’âge ou situation professionnelle.

4. Quelle sera leur structure ?

Tutoriels, témoignages, interviews, présentations de produits, infographies, dessins,… Les formats vidéo sont multiples. Vous devez en choisir un, ou deux, et vous y tenir pour donner une bonne cohérence à votre chaîne.

5. De quels outils disposez-vous pour créer vos vidéos ?

Et, à défaut, de quels outils avez-vous besoin ? Micros, panneaux lumineux, caméras, logiciels de montage… Faites une checklist complète du matériel nécessaire pour ne rien oublier et ne pas vous lancer dans cette aventure sans en avoir les moyens.

 

2. Créez des vidéos pertinentes pour le lecteur et pour le référencement

Les internautes s’abonneront à votre chaîne parce qu’ils y trouveront un intérêt réel, autrement dit, parce que vos vidéos répondront parfaitement à des questions qu’ils se posent et leur apporteront l’information dont ils ont besoin.

Mais, pour que vos vidéos soient visibles, il faut qu’elles soient optimisées en termes de référencement. Sachez que YouTube est le deuxième moteur de recherche le plus important en France (après Google).

D’où l’importance de soigner :

    • Le profil de votre chaîne: le nom, tout d’abord, doit être suffisamment évocateur pour que les internautes sachent immédiatement de quoi elle traite, tout en reflétant le nom de votre entreprise. Mais pensez aussi à remplir l’onglet « à propos » à l’aide d’une description de ce que l’on peut trouver sur votre chaîne et des liens vers votre site et vos autres réseaux sociaux.
      Le bon format de l’ « à propos » : 200 à 300 mots.
    • Les titres de vos vidéos: c’est le premier indicateur de votre contenu, la première chose que l’on lit et qui donne envie (ou pas) de visionner la vidéo. Le titre doit donc être court mais contenir les mots-clés du sujet. En un mot, il doit être incitatif.
      Une bonne astuce : utilisez des chiffres dans votre titre (ex : 5 astuces pour réussir sa chaîne YouTube) ; c’est clair et cela permet à l’internaute de savoir où il en est.
    • La description: c’est le petit texte que l’on trouve sous les vidéos et qui, comme son nom l’indique, en décrit le contenu. Là aussi, il vous faut renseigner des mots-clés. Ces derniers seront utiles pour l’internaute bien sûr mais aussi pour le référencement.
      Le bon format : 300 mots ou plus.
      À éviter : le duplicate content. Pas de copier/coller depuis votre site, donc.
    • Le champ tag: les tags sont les mots-clés que l’on renseigne pour chaque vidéo. Assurez-vous qu’ils correspondent bien à des tags préexistants afin de remonter plus facilement dans les résultats de recherche de Google.
    • La longueur de vos vidéos: elles doivent être suffisamment longues pour paraître pertinentes aux yeux des algorithmes mais suffisamment courtes pour que les internautes la regardent jusqu’au bout.
      Le bon format : 3 minutes.

 

3. Soignez la qualité visuelle de votre chaîne

Tout comme le site de votre entreprise, votre chaîne YouTube doit refléter votre image de marque. Soignez-en le profil ! Pour ce faire, utilisez les couleurs qui sont les vôtres, personnalisez les bannières et la mise en page de votre chaîne, sans oublier de mettre votre logo, comme image de profil.

Mais, pour que votre image de marque soit visible sur l’ensemble de la page, n’oubliez pas de personnaliser également les vignettes de vos vidéos. Ces miniatures sont le premier élément que l’on voit. Elles doivent donc être adaptées à votre contenu pour ne pas créer de déception chez l’internaute. Elles doivent également être en bonne résolution car elles seront utilisées comme aperçu dans les lecteurs intégrés sur les pages web.

 

4. Partagez vos vidéos pour augmenter les vues

C’est au nombre de vues que vous mesurerez la réussite de votre chaîne YouTube. Bien plus, ce nombre est pris en compte par les algorithmes de Google et YouTube pour déterminer la pertinence de votre contenu. C’est-à-dire que plus vos vidéos génèreront de vues, plus leur visibilité augmentera, créant ainsi un cercle vertueux. Pour ce faire, vous avez tout intérêt à leur donner un petit coup de pouce pour qu’elles soient vues de nombreuses fois.

Les bons réflexes :

  • Soyez actifs sur la communauté YouTube en vous abonnant à d’autres chaînes similaires aux vôtres. De cette manière vous vous ferez connaître et vous pourrez sans doute nouer des partenariats avec leurs propriétaires.
  • Partagez vos contenus. Tous les moyens sont bons pour accroître votre visibilité. Postez vos vidéos sur les réseaux sociaux tels que Twitter, Facebook ou encore LinkedIn! Vous pouvez aussi les envoyer à vos prospects : cela constituera un excellent argumentaire de vente, tout en générant des vues sur votre vidéo ; vous ferez donc d’une pierre deux coups !
  • Interagissez avec votre public. Cela n’augmentera pas, en soi, le nombre de vues sur vos vidéos, mais cela créera de l’engagement : ceux qui auront visionné une vidéo seront plus susceptibles de s’abonner à votre chaîne s’ils voient que vous répondez à leurs commentaires. Un autre bon moyen d’interagir consiste à intégrer des « call-to-action » dans votre vidéo – ces phrases courtes incitent les internautes à regarder d’autres vidéos ou à s’abonner à votre chaîne.

 

5. Assurez un suivi régulier des statistiques de vos vidéos

Dernier conseil, mais non des moindres : suivez vos performances ! Les statistiques seront le meilleur indicateur de votre réussite et vous permettront d’adapter votre stratégie. Et surtout, comparez vos vidéos entre elles : si une vidéo a mieux fonctionné qu’une autre, demandez-vous pourquoi. Vous en tirerez les bonnes pratiques, en déduirez ce qui plaît le plus à votre communauté et pourrez réaliser les prochains contenus en conséquence.

N’hésitez pas non plus à regarder ce que font les autres. Si vous trouvez une chaîne similaire à la vôtre mais qui performe mieux, cherchez à savoir quelles sont ses techniques pour y parvenir.

 

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à lire nos astuces pour réaliser du contenu web percutant. Vous pouvez aussi nous contacter pour avoir davantage d’informations sur notre stratégie vidéo ou sur nos dispositifs médias.

 

Contactez-nous

 

Publié le 28 décembre 2017 dans Content Marketing, Media, Social Marketing, Vidéo

Partagez

Claire-Marie Arnauld

À propos de l'auteur

Back to Top