La Méthode Agile ou la gestion de projet revisitée

Méthode agile, team bulding, sauveteurs

L’agilité, selon le dictionnaire, est la souplesse du corps ou celle de l’esprit. Mais l’agilité en entreprise, vous connaissez ? On ne parle plus seulement d’une vivacité physique ou intellectuelle mais bien d’une approche visant à améliorer la productivité d’une équipe autour d’un projet… au bénéfice de son client. C’est le concept que défendent les différentes approches Agile et qu’a adopté le Groupe Pratique.

 

Les approches “Agile” : quand la gestion de projet devient celle du produit

C’est un fait, les méthodes Agile font le buzz. Initialement destinées au monde des développeurs, elles ont été développées en 2001 par le Manifeste Agile. Scrum, RAD, eXtreme Programming et autres approches envahissent depuis les entreprises qui espèrent, par ce biais, booster leur productivité. Ces approches partent toutes du même constat :

La gestion de projet traditionnelle (autour du fameux cycle en V) entraîne des pertes de temps et de revenu substantielles.

Pourquoi ? Parce que, une fois le cahier des charges rédigé, les prestataires s’isolent durant des mois pour produire un résultat parfois, si ce n’est souvent, éloigné des attentes du client.

Les méthodes Agile ont été créées précisément pour éviter cette déception. Elles laissent plus de place au changement et surtout au client. Elles se concentrent avant tout sur le produit final et non plus sur le projet qui n’a de raison d’être que parce qu’il conduit au premier.

Concrètement, cela signifie que l’on découpe tous les projets en plusieurs temps courts. A la fin de chaque étape, la partie du produit est présentée pour validation au client. Ce dernier peut alors visualiser concrètement des bouts de sa commande et modifier, si besoin, ses exigences.

Avec les approches Agile, le client est donc roi mais le changement l’est également. Bien plus, il est encouragé.

 

Quand « agilité de l’entreprise » rime avec « satisfaction du client »

Finalement, toute cette agilité représente un véritable bénéfice pour l’entreprise, certes, mais également pour le client.

1.      L’agilité représente un réel gain de temps…

En effet, grâce aux différents allers-retours entre le prestataire et le client, les fonctionnalités inutiles sont rapidement identifiées donc abandonnées. On ne perd alors pas de temps à les développer. Partant de là, le moral des troupes s’en ressent car tous les employés savent que leur travail sera reconnu puisqu’il œuvre au produit final. Gain de temps pour l’entreprise… et pour le client !

2.      … et permet d’optimiser le produit

Toutes les étapes sont présentées au client. Il peut donc affiner son projet en fonction de ce qu’il voit. En posant des questions, en soumettant des améliorations et en émettant des observations, il fait partie intégrante du projet et le produit se développe en fonction de ces échanges. Car une chose est certaine : ses besoins évoluent ! Par conséquent, le produit doit s’adapter.

L’agilité offre une meilleure réponse à la demande, ce qui se traduit par un gain de productivité et de motivation, ainsi qu’une nette réduction des coûts : on ne consacre aucun budget à des options inutiles.

 

La méthode Agile, chasse gardée des développeurs ?

À l’origine, les approches Agile ont été pensées pour les développeurs. On comprend bien pourquoi : lorsqu’on développe une application, les fonctionnalités peuvent être multiples et il paraît difficile de toutes les anticiper. D’où l’importance de découper le projet en plusieurs itérations, se terminant toutes par un bilan.

Toutefois, les informaticiens ne sont pas les seuls à pouvoir être agiles. Bien au contraire ! Journalisme, industrie lourde et recherche s’y mettent aussi. Certes, il peut paraître délicat de ne présenter que quelques bouts de produit quand le produit en question est un train… Toutefois, en présentant d’abord un plan, puis une maquette par exemple, vous êtes agiles !

De la même manière, un service éditorial peut appliquer cette approche. C’est d’ailleurs ce que fait le Groupe Pratique. Notre moment préféré ? Le stand-up quotidien : debout devant les autres membres de l’équipe, chacun explique ce qu’il a fait la veille, ce qu’il prévoit de faire le jour-même ainsi que les éléments éventuels qui pourraient le bloquer dans son travail. Toute l’équipe sait donc où en sont les autres. Et tous sont amenés à proposer des solutions à ceux qui seraient bloqués.

 

La méthode Agile est donc avant tout un travail d’équipe axé sur la satisfaction du client. Et vous, êtes-vous agile ?

Si cet article vous a plu, poursuivez votre lecture en découvrant toutes nos dernières infos pratiques. Vous pouvez aussi nous contacter pour avoir davantage d’informations sur nos dispositifs médias.

 

Contactez-nous

 

Publié le 5 juillet 2017 dans Content Marketing, L'actualité du Groupe

Partagez

Claire-Marie Arnauld

À propos de l'auteur

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top